.. Conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17

Conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17

Vous avez besoin d’un professionnel spécialisé dans le conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17 ? P.L.I. Finances est à votre disposition afin de vous proposer un service personnalisé avec des produits adaptés à vos besoins.

Fort de nos 20 ans d’expériences, notre société de conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17 travaille en toute objectivité et en totale autonomie vis-à-vis des banques ou des assurances. De ce fait, vous ne trouverez pas de solutions toutes faites mais sur-mesure en fonction de votre projet et de vos possibilités.

En effet, Mme BUONOCORE et M. LABIGNE, gérants de P.L.I. Finances, société de conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17 répondront à tous vos interrogations en ce qui concerne les stratégies d’investissement qui vous permettront de bénéficier des produits les plus attractifs du marché.

Vous avez des questions concernant l’investissement locatif, les différents placements qui pourront être intéressant pour vous ou bien au sujet de la défiscalisation ? Contactez-nous au 02 43 29 40 39 ou via notre formulaire de contact.

P.L.I. Finances : Société de conseil en gestion de patrimoine La Rochelle, Rochefort, Saintes, Royan en Charente Maritime 17

Les contrats d’assurance-vie multisupports Plébiscités pour leur souplesse, ils offrent la possibilité d’investir à la fois dans des actions en direct, des fonds en actions, des fonds obligataires, des fonds immobiliers, mais aussi des fonds en euros, moins performants, mais plus sûrs. Soumis aux règles fiscales de l’assurance-vie en matière de plus-values, ces contrats sont exonérés de droits de succession dans les limites fixées par la loi. Passés huit ans, ils échappent donc à tout impôt sur les plus-values si le plafond de retrait annuel est dépassé.

Les contrats en euros Ces contrats rémunérés autour de 2,6 % sont soumis à la même fiscalité sur les plus-values que celle des contrats multisupports, ce qui les rend plus intéressants que les livrets d’épargne quand la tranche marginale d’imposition se situe au-delà de 30 %.
Peu rentables, ils restent idoines pour gérer les petites économies.

Contrat Article 83 Contrat d’assurance-vie collectif mis en place par l’entreprise, toutes les sommes investies – déduites du revenu imposable dans la limite de 8 % des revenus – sont converties en rente au moment de la retraite. L’avantage de ce placement réside dans le fait que c’est l’employeur qui verse la majorité des sommes. Le capital n’est pas récupérable avant terme, même partiellement.

Variable annuities Contrats d’assurance-vie à revenus garantis à vie, les variable annuities servent une rente moyenne, en fonction des contrats, de 3,5 ou 4,5 % du dépôt d’épargne effectué en une fois, à partir de 45 ans. Ce capital investi peut être récupéré en intégralité si la rente n’a pas commencé à être versée ou partiellement dans le cas contraire. Mais, cette souplesse et cette sécurité ont un prix : la gestion et le coût annuel des garanties peuvent dépasser 4 %.

Bureau du Mans : 15 avenue Pierre, Mendès France, 72000 Le Mans Tél. 02 43 29 40 39 GSM : 06 42 46 66 01
Bureau de La Rochelle : 5 rue de l’Aumonerie, La Sauzaie, 17138 St-Xandre Tél. 06 25 35 02 09

L’Epargne Salariale : 

Epargne salariale PEE/PEI Idoines pour faire fructifier son épargne, les plans d’épargne entreprise (PEE) ou interentreprises (PEI) – sur lesquels, généralement sont déposées les primes de participation et d’intéressement – peuvent être débloqués au bout de cinq ans, voire plus tôt puisqu’il existe neuf cas de déblocage anticipé. Cette souplesse associée à sa fiscalité – les plus-values sont soumises aux 15,5 % de prélèvements sociaux, mais non imposables – confère à ces deux plans une grande attractivité.
PEA Le PEA permet de loger actions et fonds en actions européennes.

Épargne salariale Perco Ce plan est ouvert par les entreprises qui disposent déjà d’un PEE ou d’un PEI. Il permet d’effectuer des versements volontaires pour valoriser son épargne récupérable uniquement lors du départ à la retraite, sauf exception (achat résidence principale, chômage, invalidité). Si l’épargne ne bénéficie d’aucune exonération d’impôt, les plus-values en sont exonérées à la sortie, tout en restant soumises aux 15,5 % de prélèvements sociaux. Enfin, généralement, les Perco offrent le choix d’une sortie en rente ou avec 100 % en capital.
Madelin Ce contrat tunnel, réservé aux indépendants, permet de se constituer une épargne pendant la période d’activité, en déduisant tous les versements des bénéfices non commerciaux. À la retraite, il est transformé en rente (fiscalisée) servie jusqu’au décès et réversible au conjoint survivant.

Soumis aux prélèvements sociaux de 15,5 %, ses plus-values et dividendes associés sont exonérés d’impôt s’il est conservé au moins cinq ans. Les capitaux sont plafonnés à 150 000 euros pour un PEA classique et 75 000 euros pour les PEA PME-ETI permettant de soutenir les entreprises ayant besoin de capitaux pour se développer.

PERP L’épargne sur un plan d’épargne retraite populaire (Perp) est déduite du revenu imposable et s’adresse principalement aux hauts revenus (+ de 70 000 euros par an). Produit tunnel de très longue durée, la sortie est prévue en rente imposable ou en capital.

PRÉFON C’est la formule PERP pour les fonctionnaires et leurs conjoints puisqu’il y a possibilité de réversion. La nuance réside dans le fait que les sommes versées sont converties en points, dont la valeur ne peut être dépréciée : le minimum de la rente est donc connu d’avance. Il est possible de sortir dès 55 ans jusqu’à 65 ans. En revanche, aucune sortie en capital n’est possible.

L’IMMOBILIER LOCATIF

Outre les investissements locatifs favorisés par les lois Pinel, Malraux ou le Déficit foncier, il est possible d’effectuer des placements immobiliers en achetant, pour moins de 10.000 euros, des parts de sociétés civiles de placement immobilier (SCPI) qui investissent dans des bureaux, logements, commerces, logements à loyers de 1948… L’opération peut être réalisée à crédit puisque les intérêts d’emprunt sont déductibles des revenus immobiliers).